Le Blessing Way

Je peux egalement à la demande des futures mères ou amies de celle-ci organiser un blessing way qui peut prendre différentes formes ...

Le Blessing way est une fête organisée en l'honneur de la future mère, par ses amies, sa doula.
Pendant cette cérémonie elle est mise à l'honneur, choyée par ses proches.
Elle pourra être massée, coiffée, il pourra lui être confectionné une couronne de fleurs, un collier constitué de perles que chaque personne présente ou qui aurait aimé être là lui aurait offert. C'est aussi l'occasion de faire un moulage du ventre de la future mère, ou une peinture...

                                          Le Blessing way de Marie


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                               Le Blessing way de Samantha

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                       Le Blessing way d'Alexandra

 

 

 

 

 

 

 

                                            

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                              Le Blessing way d'Aurélie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Déroulement traditionnel d'un Blessingway ailleurs dans le monde:

 

A sept mois, l'enfant à naître est presque entièrement formé dans l'utérus maternel. A travers le monde et à travers les époques, le septième mois de grossesse est souvent marqué par des cérémonies ou fêtes particulières, célébrant le développement de cette nouvelle vie : "Dine Bizzaad" (Blessingway) chez les Indiens Navajo, "Cha de bébé" au Brésil, "Façadura" en Turquie, "Stork Party" (Fête de la cigogne) en Afrique du Sud, "Valaikappu" ou "Pauch Masian" en Inde,  "Rituel de la fontaine d'eau" au Japon, …

 

En Indonésie

La fête traditionnelle javanaise a lieu chez la future grand-mère, mettant l'accent sur la sagesse et l'expérience de la maternité transmise de mère en fille à travers les générations. Sur la table, sont dressées sept pyramides de riz représentant les sept mois de la grossesse. Huit ou neuf boulettes de riz symbolisent les saints qui introduisent l'Islam en Indonésie. Une grande pyramide de riz est censée donner une force symbolique au bébé. Au cours des cérémonies, les invités exécutent souvent des tâches symboliques associées à la naissance à venir. Père, sage-femme, belle-mère, amis, tous ont un rôle à jouer, créant pour la première fois ce réseau de soutien qui guidera l'enfant dans la vie.

 

En Inde:

 "Valaikappu" est une cérémonie extrêmement populaire accomplie lors du 7e mois dans la maison de la future grand-mère maternelle. Au programme : prières pour le bien-être de la maman et du bébé ainsi que des offrandes.

 

Au Maroc:

On célèbre aussi le 7e mois de grossesse. Parents et amis fêtent l'arrivée de la descendance avec de la musique, le traditionnel henné et la "kemoussa" : porte bonheur accroché à la cheville de la future maman. La tradition veut que le henné soit signe de bonne chance. Une tache de henné dans le creux de la main droite est particulièrement efficace contre le mauvais oeil ou le mauvais sort.
Ces ornements sont censés protéger des mauvais esprits et de la maladie. Ces qualités symboliques renvoient sans doute aux vertus reconnues du henné : cicatrisantes, hydratantes et désinfectantes. La symbolique des motifs utilisés renforce ce sentiment. Sans oublier que c'est la représentation d'un sentiment intérieur qu'est le bonheur d'être enceinte. Aussi, il est souvent utilisé pour adoucir la peau et surtout chez la femme enceinte qui connaît pas mal de transformations au niveau de son corps.

 

Chez les Indiens Navajo:

Il s'agit d'une réunion de femmes autour de la future maman, pendant laquelle on chante des chants afin d'amener l'harmonie autour de la future maman et de chasser les mauvais esprits, en l'entourant . Traditionnellement, on n'offre pas de cadeaux, il s'agit d'une réunion spirituelle uniquement.

 

En Iran:

Un rite placé sous le signe du 7, porte bonheur. Les parents de la future maman préparent le trousseau. On offre 7 vêtements, 7 chapeaux, 7 écharpes, 7 couches, 7 biberons...

 

Aux États-Unis:

La tradition apparaît au début du 20e siècle, c'est au moment du baby-boom que cette fête se généralise. Rares sont les Américaines à ne pas avoir eu de Baby Shower pendant leur grossesse à l'initiative des amis, de la famille, du conjoint, des collègues... Ce mot a un double sens : faire un show à la future maman mais aussi "shower" au sens de douche, on arrose la maman de cadeaux souvent pour le bébé ou sa chambre.

 

by magalie touches @2015 tout droit réservé

  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic
  • RSS Classic
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now